Défiscalisation immobilière : 4 dispositifs à privilégier

L’investissement immobilier se révèle aujourd’hui comme une excellente solution pour augmenter vos revenus et préparer votre retraite. C’est un secteur très prisé, avec de multiples avantages. Toutefois, avec les impôts sur le revenu qui deviennent de plus en plus élevés, vous pourrez perdre une grande partie de vos bénéfices. Pour y échapper, procéder à la défiscalisation de vos biens immobiliers demeure la meilleure alternative. Pour vous aider, nous vous proposons ici 4 dispositifs efficaces.

La loi Malraux pour une importante défiscalisation

La loi Malraux pour une importante défiscalisationPour réduire fortement votre impôt sur le revenu, la loi Malraux représente aujourd’hui le meilleur dispositif. Il vous permet de déduire de vos impôts entre 22 et 30 % du montant des travaux de restauration de votre immeuble. Initiée par André Malraux, cette loi s’applique uniquement aux biens immobiliers situés en centre-ville. Elle se limite à 100 000 € de travaux par an et pendant un maximum 4 années consécutives. L’objectif de ce dispositif de défiscalisation reste de préserver et de promouvoir le patrimoine historique et culturel français, et d’améliorer le cadre de vie en ville. Pour en savoir plus sur les conditions et les démarches pour profiter de cette loi, consultez le site https://www.defiscalisationloimalraux.fr/. Vous pourrez aussi y réaliser une simulation pour connaitre le montant à déduire de vos impôts. Mais, retenez déjà qu’avec ce dispositif, le logement rénové devra être loué pendant au moins 9 ans.

La loi Pinel pour défiscaliser en immobilier locatif

Au cours des dernières années, c’est la loi la plus utilisée par les investisseurs. Vous aussi, vous pouvez donc la choisir pour baisser au maximum vos impôts. En effet, avec la loi Pinel, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu un pourcentage du prix d’achat d’un logement neuf que vous mettrez ensuite en location. Cette déduction pourrait rester valable pendant 6, 9 ou 12 ans, selon la durée de location et le respect des conditions. Ces dernières incluent principalement les points ci-après :

  • La zone d’implantation du bien immobilier locatif ;
  • Le niveau de vie du locataire et son revenu annuel ;
  • Le plafonnement des loyers ;
  • La durée de location du logement.

Tant que vous respecterez ces conditions, vous bénéficierez de la déduction d’impôt sur vos revenus. Mais, vous ne pourrez obtenir au maximum que 63 000 € étalés sur 12 ans.

La loi Denormandie pour défiscaliser

La loi Denormandie pour défiscaliserCréée par Julien Denormandie, ancien ministre de la Ville et du Logement, cette loi permet aussi de réduire son impôt sur le revenu. Ce dispositif vient notamment compléter la loi Pinel et remplacer la loi Cosse. Ainsi, elle garantit les mêmes taux de déductions que la loi Pinel et impose les mêmes conditions de location. Sous cette loi, vous devez donc louer votre bien immobilier en plafonnant le loyer. Toutefois, alors que la loi Pinel concerne les biens immobiliers neufs, la loi Denormandie se concentre sur les biens anciens des centres-villes à rénover. Elle vise à encourager les travaux de rénovation et à améliorer les conditions de vie dans les logements.

Investir en nue-propriété pour construire un patrimoine sans impôts

En tant qu’investisseur, vous pouvez aussi opter pour l’achat d’un bien en nue-propriété pour augmenter vos revenus et constituer un patrimoine diversifié. Vous devrez juste séparer la nue-propriété de l’usufruit, puis investir dans un logement à prix réduit. Comme bénéfices, vous profiterez de :

  • Une construction de patrimoine immobilier à prix réduit (vous ne percevrez pas de loyers pour le moment et vous ne paierez donc pas de revenus fonciers) ;
  • Une exemption des impôts locaux (la taxe foncière et la taxe d’habitation seront à payer par l’usufruitier ou le locataire) ;
  • Une déduction des intérêts de vos autres revenus, en cas de financement par un prêt immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *