Marché financier : restructurer urgemment

La crise accompagnant l’épidémie Covid-19 n’est pas sans conséquence sur le marché financier. Bien que la bourse joue un grand rôle dans la restructuration des entreprises et industries en cas de difficulté, elle peut également faire face à des troubles. C’est pourquoi, des ajustements sont à apporter dans les différentes actions. Suivez les détails.

Les impacts de la crise

Suite au Coronavirus, des crises humaines et sociales ont survenus. Comme tous les efforts ont dû être déployé afin d’y remédier, cela a mené à un ralentissement de l’économie.

Sur le plan macroéconomique, le confinement de la population a conduit à une forte contraction de l’activité. Entre autres, avec la baisse de consommation, le taux d’épargne des ménages va considérablement accroître. Or, le chiffre d’affaire des banques dépend amplement des performances des marchés de capitaux.

Les divers marchés financiers du monde entier ont fait face à un recul de la valeur boursière. Les prix des actifs à risque ont grandement diminués.

Si les secteurs de la télécommunication ainsi que des produits alimentaires restent stables, les autres secteurs ont considérablement chutés comme les entreprises de l’énergie, de transport, de loisirs, de l’automobile, et autres. Aussi, les entreprises déjà endettées font face à une amplification de leurs endettements.

Les entreprises qui dépendent d’investisseurs de court terme expérimentent une chute importante. En effet, ce type d’investisseurs a tendance à vendre leurs actions lors des périodes de crises. D’où, il est important de favoriser le recours aux investisseurs à long terme.

L’importance d’une restructuration

Pour y faire face et garder une stabilité du système financier, les banques centrales ont été les premiers concernés. Entre autres, elles ont assoupli leurs politiques monétaires et réduit les taux directeurs. Par ailleurs, pour stabiliser le système financier, elles ont ajouté des liquidités sur le marché. Aussi, des programmes globaux identiques aux dispositifs utilisés lors de la crise financière mondiale ont été adoptés. A l’instar, cela a englobé l’achat d’actifs plus risqués comme les obligations des entreprises.

De manière générale, cela vise à équilibrer les impacts de la pandémie et de rassurer les investisseurs. Ces mesures, bien qu’elles soient précaires, ont réussi à remonter certains prix des actifs.

Face aux diverses difficultés, une restructuration profonde est de mise. Toutes les bases du marché financier sont à restructurer. Notamment, des mesures d’endiguement sont à adopter. Les conditions financières mondiales connaîtront ainsi un durcissement. Cela permettrait de dévoiler toutes les vulnérabilités financières accumulées ces derniers temps.

Toutefois, les banques détiennent plus de fonds propres et de liquidités comparées au passé. Ainsi, malgré la restructuration, elles demeurent armées. De plus, comme les banques centrales apportent des liquidités aux banques, les tensions en seront réduites.

Les banques peuvent ainsi soutenir les entreprises les entreprises dans leur restructuration financière. L’assouplissement des politiques monétaires devrait permettre aux entreprises d’apporter des changements profonds et durables sur le long terme.

Aussi, en se basant sur les expériences de cette crise, les investissements devraient désormais apporter un peu plus de considération aux domaines de la recherche que ce soit en épidémiologie ou en économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *